Edic 2015 : le commerce au cœur du développement des Comores

 Containers dans le port de Moroni, Ngazidja

Moroni, le 30 avril 2015 - Le Gouvernement de l’Union des Comores en partenariat avec le Cadre intégré renforcé (CIR) et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), validera ce jeudi à Moroni, la mise à jour de l’Etude diagnostique sur l’intégration commerciale (EDIC) sous le haut patronage du Vice-président en charge du commerce, Monsieur Mohamed Ali Soilihi.

 


L’EDIC 2015-2019, qui actualise les conclusions de l’étude menée en 2007, vise à diminuer la pauvreté au niveau national grâce à une meilleure utilisation du levier du commerce, à renforcer les capacités institutionnelles pour une mise en œuvre de la politique commerciale, à multiplier les opportunités grâce à l’intégration régionale et multilatérale et à améliorer le  climat des affaires, notamment un réel développement secteur privé.

 


Parmi les actions prioritaires de la feuille de route de l’EDIC :

 

-          Une gestion macro-économique rigoureuse et inclusive permettant de dégager des ressources pour le développement des secteurs productifs ; des réformes de l’environnement juridique et institutionnelle du commerce dans le cadre du processus d’adhésion à l’Organisation mondiale du commerce (OMC),

 

-          Une politique nationale d’investissement qui favorise l’investissement privé dans le secteur productif ; une diversification et une meilleure compétitivité de l’économie comorienne, à travers la réduction des coûts de production et l’investissement sur la qualité et la productivité ;
une mise en place de mesures prévues par l’accord de l’OMC sur la facilitation des échanges (AFE) et l’adéquation de l’infrastructure sanitaire et phytosanitaire aux standards internationaux,

 

-          Une restructuration des filières de rente et leur diversification permettant l’accès aux marchés de niche ; unerelance des secteurs halieutiques et du tourisme comme moteurs du développement économique du pays.

 

« L’Union des Comores avait intégré les recommandations de l’EDIC 2007 dans le document de stratégie de croissance et de réduction de la pauvreté (DSCRP) de 2009. Pour l’EDIC 2015, toutes les parties prenantes ont contribué à son contenu. Ce document final intègre les discussions menées le 17 avril à Ngazidja, le 23 avril à Mohéli et le 25 avril à Anjouan. Nous tenons à féliciter toutes les parties prenantes pour leur appropriation de cet instrument fondamental au développement de notre pays. » a déclaré le Vice président en charge du commerce, Monsieur Mohamed Ali Soilihi.