Elimination de la violence à l’égard des femmes et des filles : forte mobilisation à Mutsamudu

KM-ARR-UNFPA

 

Mutsamudu, le 25 novembre 2016 - La Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes et des filles a été célébrée à Mutsamudu le 25 novembre 2016. Une marche blanche a eu lieu la veille au départ de la célèbre place Mzingaju avec une forte mobilisation, notamment des femmes, des ONG, des personnalités, de plusieurs autorités de l’Etat.

Lors de la cérémonie officielle, un public constitué de jeunes, de femmes, de notables, chefs religieux et d’acteurs de la société civile est revenu marqué son soutien à ce combat. Cette année aux Comores, le thème retenu est : « Unissons nos efforts pour combattre la violence à l’égard des femmes et des mineurs ».

A travers la voix du Vice-président Moustradroine Abdou, le Gouvernement s’est engagé à poursuivre sa détermination à lutter contre ce fléau. Des dispositions sont prises pour qu’il y ait une grande sensibilisation auprès des femmes et des mineurs dans cette lutte contre la violence basée sur le genre.

Selon la Commissaire au Genre, « la cellule d’écoute de Ngazidja a enregistré 70 cas de violences contre les femmes et les jeunes filles de janvier à juin 2016. A Ndzuani, le juge d’enfant a enregistré 125 cas durant la même période et à Mwali, il y a eu 35 cas ».

Lors de cette cérémonie, d’autres messages forts sont venus du Ministre de la Santé, de l’Exécutif de Ndzuani, de la Présidente de la plateforme de lutte contre les violences basées sur le genre, du Maire de Mutsamudu, de la Responsable de la Coopération culturelle française pour l’engagement dans la lutte contre toute forme de violence faite aux femmes et aux enfants.

«  Le monde reconnaît de plus en plus enfin que la violence à l’égard des femmes et des filles constitue une violation des droits de l’homme, une pandémie de santé publique et un obstacle de taille au développement durable. Pourtant, nous pouvons et devons encore faire bien davantage pour transformer cette prise de conscience en une prévention et en une intervention dignes de ce nom », exprime le Secrétaire Général des Nations Unies, M. Ban Ki-Moon, dans son message lu par l’Assistant Représentant de l’UNFPA, au nom du Coordonnateur Résident du SNU-Comores, M. Matthias Naab.

L’Assemblée Générale des Nations Unies a déclaré par sa résolution 54/134 la journée du 25 novembre, Journée Internationale pour l’élimination de la violence contre les femmes en commémoration de l’assassinat des trois sœurs Mirabel le 25 Novembre 1960, militantes féministes dominicaines.

 

Contact Information

Irchad Ousseine Djoubeire |
Analyste à la communication et au relations extérieures
|
Maison des Nations Unies, Hamramba, Moroni | Tél. : +269 773 15 58 |
irchad.ousseine.djoubeire@undp.org
| http://km.one.un.org |