Développement : pour une agriculture adaptée au changement climatique

 CRDE de Mibani, Mwali

Moroni, le 2 juin 2015 - Le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) remet ce mardi au Gouvernement comorien un lot d’équipements d’une valeur de 19 millions KMF, destinés au fonctionnement des Centres ruraux de développement économique (CRDE) et à la création d’un service d’agro-météorologie au sein de l’Agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie (ANACM), une innovation pour le développement agricole du pays.

 

Dans le cadre du projet de Renforcement des capacités d’adaptation et de résilience du secteur agricole face au changement climatique en Union des Comores (CRCCA), quatre stations agro-météorologiques sont aujourd’hui en cours d’installation au sein de l’Agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie (ANACM). Elles seront bientôt suivies par quatre autres, ainsi que par le système nécessaire au traitement des données recueillies. Cet appui représente un montant de 205 millions KMF. L’agro-météorologie est une innovation permettant le développement d’une agriculture comorienne adaptée aux changements climatiques.

 

« Le secteur de l’agriculture est particulièrement exposé au changement climatique, mais il peut et doit se transformer en un moteur du développement économique aux Comores », a déclaré Youssoufa Mohamed Ali, coordinateur national du projet CRCCA. Le système agro-météorologique devrait aussi permettre aux agriculteurs, grâce à ses prévisions, de mieux s’adapter.

 

Placés sous la tutelle du ministère de la Production, de l’Environnement, de l’Energie, de l’Industrie et de l’Artisanat, les CRDE sont au centre de toutes les préoccupations du secteur rural. Ils visent l’amélioration des conditions de travail des producteurs et éleveurs et l’appui à la diversification et l’augmentation de la productivité agricole, en vue de réunir les conditions pour une relance de la croissance agricole.

 

Le projet CRCCA est financé par le Fonds pour l’environnement mondial (GEF) et le PNUD. Il met à la disposition des 6 CRDE du pays (CRDE de Mibani et Fomboni à Mwali, Lingoni-Pomoni et Mremani à Ndzuani, et Hamalengo-Dibwani et Sidju-Idjikunzi à Ngazidja) les ressources humaines, matérielles et financières pour un meilleur accompagnement des producteurs agricoles dans les zones les plus vulnérables.