Atelier national de réflexion stratégique sur la consolidation de la paix et de la cohésion sociale : « comprendre les conflits pour mieux les prévenir »

 Enfant, Ngazidja

Moroni, le 16 avril 2015 - Initié par le Système des Nations Unies en Union des Comores et le Ministère de la Santé, de la Solidarité, de la Cohésion sociale et de la Promotion du Genre, un atelier national de réflexion stratégique sur la consolidation de la paix et de la cohésion sociale se tient du 16 au 18 avril 2015 à Moroni. Objectif : établir un plan d’action pour la paix dans l’archipel. A cet effet, plus d’une centaine d’acteurs parmi lesquels des représentants de la société civile comorienne venant de Mohéli, d’Anjouan et de la Grande Comore ont été conviés à y participer.

 

Identifier les conflits

 

En réunissant un panel d’acteurs aussi divers que des représentants des ministères, historiens, géographes, économistes, autorités religieuses, membres du Conseil des Sages, de l’Armée, des organisations internationales, organisations de la société civile, femmes médiatrices, journalistes, administrateurs d’hôpitaux ou encore représentants de la fédération de football, le Système des Nations Unies entend identifier les sources de conflits et accompagner l’Union des Comores vers le dialogue. Au cours des séances de travail, les participants sont en effet invités à « procéder collectivement à l’analyse des conflits, aussi bien locaux, que nationaux ou encore transnationaux. »

 

Renforcer l’unité nationale pour le développement durable

 

« La garantie d’un environnement pacifique est une condition sine qua non pour un développement durable, à la démocratie et le progrès en Union des Comores» souligne Léo Isidro Heileman, Coordonnateur résident du Système des Nations Unies. « Cette initiative a donc aussi pour objectif d’apporter son soutien aux institutions et aux structures communautaires, par le biais d’un espace de dialogue » a-t-il poursuivi. En mettant en place ce dispositif d’unité nationale autour de la consolidation de la paix dans l’archipel, le Système des Nations Unies souhaite ainsi encourager la compréhension mutuelle et la tolérance dans le pays.

 

Faire converger les efforts vers un plan d’action

 

L’organisation de l’atelier national de réflexion stratégique sur la consolidation de la paix et la cohésion sociale devrait aboutir, à l’issu des 3 jours de travaux, à un début de plan sur les actions à mettre en oeuvre dans les domaines politique et social. L'accompagnement des institutions étatiques pour une meilleure gouvernance et la consolidation de la démocratie et de la paix répond aux objectifs du Plan cadre des Nations unies pour le développement 2015-2019 (PNUAD/UNDAF), aligné sur la Stratégie de croissance accélérée et de développement durable (SCA2D).