Qui sommes-nous?

Depuis 2009, le SNU Comores fait partie des bureaux pays dont les agences ont décidé d’unir leurs forces pour appuyer l’Union des Comores dans son développement. Ensemble, ils ont adopté une stratégie basée autour d’un principe : 1 leader, 1 budget, 1 programme, 1 bureau.

L’équipe pays du SNU Comores est composée d'agences résidentes : 

- PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement),
- OMS (Organisation Mondiale de la Santé),
- UNFPA (Fonds des Nations Unies pour la Population),
- UNICEF (Fonds des Nations Unies pour l’Enfance),
- FMI (Fonds Monétaire International),
Banque Mondiale.

Et d’agences non résidentes, réparties entre 6 pays (Afrique du sud, Italie, Kenya, Madagascar, Suisse et Tanzanie) :

- CCI (Centre du Commerce international),
- CNUCED (Conférence des Nations Unies pour le Commerce et le Développement),
- FAO (Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture),
- FENU (Fonds d’Equipement des Nations Unies),
- FIDA (Fonds International de Développement Agricole des Nations Unies), 
- PAM (Programme Alimentaire Mondial),
OCHA (Bureau de la Coordination des Affaires Humanitaires),
- OHCHR (Haut-commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme),
- OIT (Organisation Internationale du Travail),
- ONUDI (Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel),
- ONUSIDA
 (Programme Commun des Nations Unies sur le VIH/SIDA),
- UNESCO (Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture), 
- UNIFEM (Fonds de développement des Nations Unies pour la Femme),
VNU (Volontaires des Nations Unies),
- PNUE (Programme des Nations Unies pour l'Environnement),
- OMM (Organisation Météorologique Mondiale),
- UIT (Union Internationale des Télécommunications),
- ONU-HABITAT (Programme des Nations Unies pour els Etablissements Humains). 

Cohésion, harmonisation, résultats: ensemble dans l'action

 Staff des Nations Unies en Union des Comores lors de la retraite annuelle de mai 2015, Moroni, Ngazidja

Au Sommet mondial de 2005, les dirigeants du monde entier ont demandé plusieurs rapports historiques pour faire avancer le processus de reforme des Nations unies en cours depuis 1997. Les auteurs estiment que l’Organisation doit être entièrement restructurée afin d’être « Unie d’ans l’action ». Les recommandations visent à aider l’ONU à mettre en œuvre le potentiel d’assistance qu’elle peut apporter aux pays pour qu’ils puissent réaliser les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD).

 

Le pilier principal de l’initiative « Unis dans l’action » est le « programme unique ». Ce programme doit être issu d’un bilan commun fondé sur des stratégies conformes aux priorités nationales et aux normes internationales ; être ciblé, axé sur les résultats, clair et souple ; regrouper les agences autour des résultats et non des mandats ; et impliquer étroitement les agences non-résidentes et autres entités onusiennes.



Dans ce processus, les Comores bénéficient de l’expérience des pays pilotes ayant suivi le mouvement initial de la mise en œuvre de la réforme « Unis dans l’action » ainsi que du travail effectué au Siège.